boira

Böira – Si de la runa naixés

Böira est un jeune groupe catalan qui a publié un premier album en juillet 2015. Si de la runa naixés ne comporte que 5 titres, mais les morceaux sont longs et riches et multiplient les expérimentations.

On trouvera un beau crescendo Post-Rock sur El que escolten els arbres, des guitares très fortes par moment, des rythmes plus saccadés sur Volcano. Allau démarre comme du Post-Rock cinématique (on pourrait croire à un titre de Lights & Motion), mais le morceau continue de manière nettement plus énergique avec entre autre un chant hurlé. Un point commun toutefois à tous les titres, le clavier est constamment présent, sous forme de synthé ou de piano.

Peut-être que cette variété de styles peut également permettre au groupe de convaincre un large public. Ce premier album a en tout cas été accueilli très favorablement par les différents médias du Post-Rock, il est très prometteur.


Böira sur Facebook

Sky Architects

Sky Architects – The Hollows

Sky Architects est un groupe danois qui s’était déjà un peu fait remarquer par un premier album et par leur présence au Dunk Festival 2012. Ils reviennent cette année avec un nouvel album intitulé The Hollows. Leur musique est une mixture entre un Rock américain très actuel, un Post-Rock européen au son tendance Collapse Under the Empire et une touche Pop surtout au niveau du chanteur. Ce dernier est néanmoins remarquable, il est étonnant que le groupe se permette de s’en passer sur bon nombre de titres.

Le single The Hollows démarre sur un Post-Rock très énergique pour enchaîner de manière plus douce sur un chant insistant. Le titre Spiralling se voit gratifié d’un featuring de Odd Shapes, un DJ danois. Le résultat est une addition très réussie du Post-Rock de Sky Architects et de l’Électro de Odd Shapes, tous deux de haut niveau. Alleviate, morceau déjà très fort à la base, bénéficie dans une version bonus d’un featuring de Stine Dreier dont la voix un peu acidulée peut faire penser à Cœur de Pirate. La chanteuse ajoute une touche féminine au titre sans trop le surcharger et le rend encore plus attachant.

Le groupe communique peu sur le sujet, mais cela ne semble pas moins vrai, Sky Architects s’est séparé juste après avoir publié ce nouvel album sur Bandcamp en « Name your price ». The Hollows est pourtant très abouti et avec son Post-Rock très énergique, ses mélodies très efficaces, son chanteur étonnant qui s’efface néanmoins devant les guitares quand cela est nécessaire et ses featurings intéressants, il ne manque vraiment pas d’attraits.


Le site officiel de Sky Architects

Milanku

Milanku – De fragments

C’est étonnant comme Milanku parvient à faire transpirer la mélancolie dans ses morceaux. Les québécois reviennent avec un 4ième album intitulé De fragments. Si les guitares un peu sales de Pris à la gorge ont presque totalement disparues, Milanku a su conserver un style très reconnaissable, un son énorme d’une densité extrême.

Ce nouvel opus démarre très fort avec Fuir les jours, sans doute le morceau le plus mélancolique. Le Labyrinthe est un titre complexe dominé par un riff étrange devenant envoûtant après quelques écoutes. La Dernière Porte a logiquement été choisi pour le clip, pas trop long, il est efficace et de construction relativement classique. Le long morceau Ce fut quand même notre histoire clôture l’album et renoue avec une grosse dose de mélancolie.

On est heureux de retrouver Milanku au rendez-vous pour son 4ième album. Le groupe québecois qualifie celui-ci de plus « rond », et en effet, il y a une évolution dans le style musical. Le mélange équilibré de Post-Rock et de Post-Hardcore est une réussite. Les mélodies sont belles, les ambiances multiples et les émotions à fleur de peau.


Le site officiel de Milanku

Wess Meet West

Wess Meets West – When The Structures Fail Us

Ce When The Structures Fail Us de Wess Meets West est l’archétype de l’album Noisy Post-Rock américain. Des morceaux longs mais pas trop, de belles mélodies, une légère touche d’électro, une tendance globalement assez punchy et quelques rares passages chantés en cœur, tout y est, y compris les titres un peu absurdes des compositions. La production est bonne et l’album est de qualité constante. On regrettera peut-être justement qu’il n’y ait pas plusieurs morceaux qui sortent vraiment du lot, pour hisser When The Structures Fail Us au niveau des meilleures sorties Post-Rock de l’année.


Le site officiel de Wess Meets West

Collapse Under the Empire

Collapse Under the Empire – Sacrifice & Isolation

La créativité de Collapse Under the Empire est étonnante. Entre 2009 et 2012, le duo allemand publie un album brillant chaque année. Aujourd’hui, le groupe revient avec Sacrifice & Isolation qui clôture le projet de double album entamé en 2011 avec Soulders & Giants.

Le Collapse Under the Empire 2014 est plus électro, on parlera sans doute plus que jamais de Post-Rock cinématique pour qualifier leur musique. Le premier single, Stairs to the Redemption, est très largement le titre le plus musclé de l’album avec ces riffs puissants en fin de morceau. Isolation fait preuve d’une intéressante montée progressive en intensité. Massive propose une belle ligne de guitare. Lost, par son équilibre réussi entre ambiances et intensité, est le titre qui rappelle le plus Shoulders & Giants. The Path démarre par une douce mélodie au clavier pour enchaîner ensuite sur les guitares.

Tous les autres titres font une part belle à l’électro, avec un son de synthés rappelant parfois les années 80. Les guitares sont très en retrait, trop en retrait. Ces titres ont hélas du mal à se départir d’une certaine fadeur.

Une petite déception donc.


Le site de Collapse Under the Empire

Kerretta

Kerretta – Pirohia

Groupe néozélandais composé de seulement 3 membres (guitariste, bassiste, batteur), la musique de Kerretta n’est pas simpliste pour autant, bien au contraire. Basés sur des riffs puissants et alambiqués dont ils ont le secret, les morceaux, qui pourraient paraître difficiles au premier abord, sont bien souvent transformés par une touche de génie et de mélodie en grands moments musicaux et d’intensité.

Kerretta applique sa recette sur la longueur d’un troisième album intitulé Pirohia. On remarquera particulièrement l’original The Roar, le plus immédiat Warnlands extrêmement efficace et le touchant Kawea Tātou Ki Ngā Hiwi avec son chant māori.


Kerretta sur Facebook