juin 142020
 
post_rock_discoveries-juin-2020

L’édition de juin 2020 de Post-Rock Discoveries est en ligne. La playlist est composée de titres de Hyedra, Egoera, Still Motions, Var, Flies Are Spies From Hell, Ṙo, Tempus, Distant Dream, Buzz, Desbot, Kosatka et Jardín de la Croix.

La playlist est disponible :
- en vidéo sur Youtube : https://www.youtube.com/playlist?list=PLJoemfHPj2w9Wqbjapo6AtEu-9ezK4viG
- sur Spotify : https://open.spotify.com/playlist/5MKYDLPGY7fnhfNxQLxlGG
- sur Deezer : https://www.deezer.com/fr/playlist/5088284404

 Publié par à 18 h 37 min
mai 232020
 
Caspian

Après le presque unanimement plébiscité Dust and Disquiet paru en 2015, Caspian revient en tout début d’année avec son 5ième album intitulé On Circles.

Avec WildBlood, le premier titre, le groupe semble vouloir poser les bases. Caspian ne se fixe plus de limite, le nouveau Caspian ne se contente plus de beaux crescendos Post-Rock, le nouveau Caspian a le droit d’être d’entrée plus cash, plus direct. Mais attention, on reste sur un son très Post-Rock, une production 5 étoiles et l’émotion est elle aussi toujours au rendez-vous. Un grand morceau de Post-Rock.

Flowers of Light est un titre plus classique, avec un gros travail sur le son, très reconnaissable. Nostalgist est peut-être le morceau le moins intéressant, le chant de Kyle Dufrey de Piano Becomes the Teeth donnant un petit goût de guimauve. Division Blues est un long et beau morceau développant ses mélodies. Et non, ce titre ne se terminera pas sur un mur de son, comme l’aurait sans doute fait l’ancien Caspian. La tension reste contenue. Avec Onsra, nous sommes plus sur la douceur d’un Post-Rock cinématique, très proche de ce que fait Lights and Motion. Collapser, ensuite, est le morceau très catchy de l’album, très intense de bout en bout. On retrouve la douceur sur le titre suivant, Ishmael, avec la participation de Jo Quail au violoncelle. La composition se termine par un changement d’ambiance musicale, avec quelques notes de guitare sèche, peut-être pour nous préparer au morceau qui conclu l’album. Circles on Circles est une étonnante balade Post-Rock pleine de finesse et très inspirée, chantée par Philip Jamieson. Un moment rare.

Si la grande valeur de Caspian était connue depuis bien des années, le groupe avait pris la taille « géant » avec la sortie de Dust and Disquiet. Eh bien, les géants sont toujours là, sûrs et en pleine maîtrise de leur musique.


- Le site officiel de Caspian

mai 092020
 
belgian_post_rock

La scène Post-Rock belge est très riche. Elle mérite bien une playlist spéciale. On y retrouve des titres de Yakhchal, Turpentine Valley, Endless Dive, Brutus, Slow Crush, Terraformer, Mantis, All We Expected, Astodan, Last of Us, Wanheda et We Stood Like Kings.

La playlist est disponible :
- en vidéo sur Youtube : https://www.youtube.com/playlist?list=PLJoemfHPj2w9Evx77aeBC8UFRWo8tzcmI
- sur Spotify : https://open.spotify.com/playlist/2O9AACOsHYnfpcr1tqVtrr
- sur Deezer : https://www.deezer.com/fr/playlist/7625401882

 Publié par à 11 h 09 min
mar 292020
 
syberia18-750x400

Syberia avait été une très belle révélation en 2012, lors de la sortie de son premier EP, plein de fraîcheur et de spontanéité. Les choses se sont bien enchaînées ensuite pour le groupe espagnol avec un premier album, Drawing a Future, en 2012, un deuxième album, Resiliency, en 2016 et des tournées espagnoles et européennes.

Syberia est revenu en octobre 2019 avec son troisième album intitulé Seeds of Change et publié chez Blacklight Media/Metal Blade Records cette fois. Les nouveaux titres sont, comme par le passé, constamment intenses, riches, avec peut-être un peu plus de maturité. Ils sont souvent longs, avec une certaine progression dans les compositions. On pourrait presque parler à leur sujet de scénarisation, au même titre que pour le clip du single Empire of Oppression. Et enfin, n’oublions pas la marque de fabrique du groupe qui sont les riffs d’une grande efficacité. La flamme est toujours là !

Comme on pouvait l’espérer à l’époque du premier EP, Syberia est bien devenu un très bon groupe de Post-Rock.


- Syberia sur Facebook

jan 012020
 
Best of 2019

Profitons de ce début d’année pour passer en revue les meilleures vidéos Post-Rock partagées sur la page Facebook de Zirck Radio durant 2019. Sélectionner 20 vidéos s’est révélé être difficile, l’année ayant été très riche tant en quantité qu’en qualité. 2019 a été un très bon millésime pour le Post-Rock de manière générale !

Lire la suite »

 Publié par à 16 h 59 min
déc 292019
 
Brutus

Phénoménal ! Il n’est pas courant de voir apparaître un groupe phénomène de cette trempe sur la scène Rock mondiale. Brutus étonne également par la position qu’occupe Stefanie Mannaerts à la fois à la batterie et au chant.

Burst, le premier album, avait déjà été une petite bombe dans le milieu du Post-Hardcore en 2017. Nest, en ne perdant pas le côté brutal et hargneux, est certainement plus abouti et maitrisé, et possède en outre avec War un titre incontournable par sa sensibilité. La recette est assez simple, une grosse dose d’énergie d’une musique aux croisées du Post-Rock, Post-Hardcore, Punk et Metal, et des passages plus calmes où la voix de Stefanie peut faire merveille.

Fire, le premier titre de l’album, déroge un peu à la règle en se cantonnant à un registre violent, une hargne mesurée toutefois. L’intéressant Space, au contraire, reste lui sur une rage renfermée. Le bien nommé Sugar Dragon, enfin, pousse le feu et la douceur à leurs paroxysmes durant plus de 7 minutes pour clôturer l’album.

Brutus, avec cet album, dépasse les frontières des genres musicaux et est bien parti pour s’imposer dans le monde entier. Et il est bien plaisant que cela soit un groupe belge.


- Brutus sur Facebook