avr 162017
 
Lo' There

Ce Northern Shore de Lo’ There Do I See My Brother (désormais simplement Lo’ There) est un modèle d’album de nouveau Rock Indé américain patiné de Post-Rock. Il possède quelques « tubes » Rock Indé (You Can’t Take It With You, Twenty Three, At The End Of All Things), sur lesquels le Post-Rock n’est plus qu’une lointaine influence. Le chant est heureusement en net progrès par rapport au précédent album. D’autres titres sont instrumentaux et de son nettement plus Post-Rock (We’re Not Building Pianos, We’re Making Machines, Do Androids Dream of Electric Sheep?). Et étrangement, l’amalgame se fait très bien sur la longueur de l’album.

Lo’ There se cantonne pour l’heure aux States. Mais le groupe a le potentiel pour voir plus grand.


- Le site officiel de Lo’ There

mai 252013
 
With Eyes Open, We Fall On Our Swords

Lo’ There Do I See My Brother s’inscrit dans la nouvelle vague du Rock indé américain basée sur le Post-Rock. Le groupe a sorti en novembre 2012 son premier LP, With Eyes Open, We Fall On Our Swords, un album énergique et riche avec des parties chantées parcimonieuses ayant une petite teinte new wave.


- Lo’ There Do I See My Brother sur Facebook