oct 072017
 
Cult of Luna

Mariner est le fruit de la rencontre entre le groupe de Post-Hardcore Cult of Luna et la chanteuse Julie Christmas. Cet album était attendu avec beaucoup d’envie et d’impatience compte tenu de la notoriété du groupe suédois et de la carrière de Julie Christmas, actuelle chanteuse de Spylacopa, et ancienne membre de Made Out of Babies et des mythiques Battle of Mice.

Le Post-Hardcore de Cult of Luna est plus sombre que celui d’Isis, il est rugueux, dure, âpre. Cela d’autant plus que les suédois ont fait preuve d’une certaine radicalité sur leurs derniers albums. Pour bien apprécier tout le talent du groupe, mieux vaut être un inconditionnel du style ou au moins être dans un état d’esprit adéquat avant de débuter l’écoute d’un album. Alors, Julie Christmas parvient-elle à donner ou à révéler plus d’âme à cette musique ? La réponse est oui, 2 titres de l’album le prouvent.

The Wreck of S.S. Needle est une petite merveille. Cult of Luna nous propose une boucle de toute beauté et quelques transitions tout en douceur. Et Julie Christmas fait également une grosse part du boulot en insufflant, par l’énergie de son chant, une grosse dose de force et énormément d’émotion. Chevron est également très réussi. De construction différente, il ressemble plus à un titre traditionnel de Cult of Luna et enchaîne passages violents et moments plus calmes. Julie est cette fois plus dans l’accompagnement du morceau. A Greater Call, après une douce intro, est tout en hargne. Si le morceau est de qualité, la participation de Julie Christmas n’a pas de réel apport. Approaching Transition, sans Julie Christmas, par sa longueur et son austérité, a un petit goût de remplissage. Enfin, le très long Cygnus, en dehors de quelques passages complexes et rugueux au niveau des chants, ne montre pas grand chose d’autre.

Alors, ce Mariner mérite-t-il vraiment toutes ces éloges ? Même si l’envie d’entendre à nouveau Julie Christmas était grande, même si les morceaux sont longs, 2 titres vraiment intéressants pour un album, cela fait quand même un peu court.


- Le site officiel de Cult of Luna